Slider

Réunion du Bureau de l’AEHT du 5 au 8 juillet 2007 à l’école hôtelière
‘Escola de Formação e Turística e Hoteleira’ de Ponta Delgada,
Hôtel São Pedro, São Miguel, Açores, Portugal

 

L’objectif principal des réunions d’été du Bureau de l’AEHT consiste à passer en revue les événements de l’année écoulée, et surtout à préparer l’année académique à venir. Nous avions reçu des invitations de plusieurs écoles, et cette année nous étions les heureux invités de Filipe Rocha, directeur de l’école de Ponta Delgada sur l’île São Miguel – la plus large de tout l’archipel des Açores, située à 1300 km à l’ouest de Lisbonne et à environ un tiers à travers l’Atlantique. 

 

 Haies d'Hortensias Lagoa do Fogo
 Haies d'Hortensias
Lagoa do Fogo

Le voyage s’est révélé être semé d’embûches: le jour de notre arrivée une grève des aiguilleurs du ciel portugais a eu lieu ; en d’autres termes, nous sommes arrivés très tard dans la nuit, et sans bagages. Nous sommes très reconnaissants à notre membre portugaise, Ana Paula Pais, pour avoir négocié durement avec les représentants de la compagnie aérienne portugaise qui semblaient vouloir nous faire rater notre avion, ainsi qu’à Umberto, le bras droit de Filipe à l’école, pour avoir retrouvé la trace de nos bagages égarés et de les avoir récupérés pour nous. Les renseignements dont disposait Umberto sur les vols et la circulation des bagages furent formidables: il était à même de nous dire que la valise de votre reporter faisait partie d’un lot de 40 tonnes de bagages retardés à l’aéroport de London Heathrow, et qu’elle se trouvait parmi 32 pièces perdues identiques! Le reporter et sa valise se sont finalement retrouvés la veille du voyage de retour!

 

 Hotel São Pedro  Filipe Rocha
Hotel São Pedro
Filipe Rocha

Nous logions dans l’hôtel d’application de l’école, l’Hôtel São Pedro, construit au XVIIIe siècle pour héberger le premier Consulat des Etats-Unis en Europe. Il s’agit d’un bâtiment magnifique avec des boiseries aux mûrs, décoré de meubles d’époques exquis et donnant sur la mer; notre réunion d’affaire a eu lieu dans l’ancienne bibliothèque dont l’atmosphère élégante inspirait nos délibérations.

 

 Réunion du Bureau de l'AEHT  Réunion du Bureau de l'AEHT
 Réunion du Bureau de l'AEHT

 

Après une longue séance de travail à laquelle les activités de l’année académique à venir furent largement discutées, nous nous sommes mis en route en début de soirée pour une balade en mer à la rencontre des baleines, excursion généreusement offerte par le Conseil régional du Tourisme: tout d’abord nous avons eu droit à une séance d’information sur les espèces à observer et sur les strictes mesures de protection des cétacés mises en place; ensuite vêtus d’imperméables et de gilets de sauvetage, nous nous sommes installés dans un Zodiac, un bateau pneumatique, avec des rangées de sièges spéciales arrangées comme deux bateaux banane, et nous nous sommes mis en route vers le large en direction du sud de Lagoa et Vila Franca à la recherche de baleines et de dauphins. Nous étions très chanceux : très vite nous avons repéré plusieurs poissons volants, et les dauphins nous ont rapidement localisé et se sont bousculés autour de la proue de notre bateau

 

L'équipe AEHT en route pour une belle rencontre avec les baleines ... et les Dauphins
L'équipe AEHT en route pour une belle rencontre avec les baleines ... et les Dauphins

Peu de temps après des cachalots ont fait leur apparition – de belles créatures gracieuses, parfois sautant en l’air, parfois traînant sous la surface chassant de grands jets d’eau par leurs narines (appelées d’ailleurs évents), mais, le plus spectaculaire de tout, plongeant et projetant violemment dans l’air leurs queues immenses. Nous avons aperçu en tout 10 baleines, parmi lesquelles plusieurs bébés, et même l’équipage du bateau fut fasciné par le succès de notre expédition –  à tel point que le ‘skipper´ nous a fait faire un tour d’honneur dans le port avant notre débarquement.

 

Des Cachalots dans leur environnement naturel
Des Cachalots dans leur
environnement naturel

Il nous restait tout juste le temps pour laver le sel de mer de nos visages avant de dîner au restaurant ‘A Lota’ situé aux abords des quais de Lagoa, un village de pêcheurs; à l’instar des nombreux repas auxquels nous avons été conviés,  celui-ci consistait en une combinaison fascinante de produits locaux raffinés: l'amuse-gueule consistait en un `coulis ' de fruits liquéfiés et en une crème de pois chiches et d’épinards ; le premier plat fut un risotto aux calmars assaisonné à la menthe ; suivait en plat principal une lotte servie sur un lit de choucroute (comme il convient à un restaurant dont le nom signifie `lotte'); le dîner fut arrondi d’une crème glacée délicieusement parfumée aux fruits de la passion et arrosé de superbes vins rouges et blancs de l'île de Pico, une autre île de l’archipel des Açores.

Filet de lotte sur son lit de choucroute Restaurant 'A Lota'
Filet de lotte sur son lit de choucroute
Restaurant 'A Lota'

 

Samedi nous avons été invités par le Conseil régional du Tourisme à une excursion dans la partie orientale de l'île, débordant de beautés naturelles et d’activités volcaniques à faible intensité. Une grande partie de l'île est couverte de riches pâturages verts où les vaches et les chèvres broutent entre les haies composées d’Hortensias (que la plupart d'entre nous connaissent essentiellement comme arbustes de jardin);

 

Lagoa do Fogo
Centrale électrique géothermique
Lagoa do Fogo
Centrale électrique géothermique

mais il y avait également des geysers spectaculaires, des cascades d’eau brun foncé riche en fer, des centrales de production d'électricité géothermique, des paysages tropicaux, des lacs volcaniques, des plantations de thé et l’étonnant lac ‘Lagoa das Furnas’: sur le rivage de ce lac situé dans le cratère d’un volcan éteint se trouvent des sources et des roches chaudes ; les gens du pays ont installé dans la terre chaude des conduits en ciment, dans lesquels ils font descendre d’immenses marmites remplies d’une grande variété de viandes et de légumes.

 

Conseil d'administration de l'école hôte
Conseil d'administration de l'école hôte

 

Le menu était d’une qualité inimaginable à ce jour: Filipe nous a expliqué comment son école expérimentait avec des combinaisons innovatrices d’ingrédients locaux, et ce dîner de clôture était une vraie réussite composée de délices tels qu’e.a. la mousse de calamars servie avec une crème de banane et le filet de veau sur un lit de choux cuits au thé. Tout à fait délicieux! Les brigades de cuisine et de restaurant étaient chaleureusement applaudies - ces jeunes souriants et habiles s'étaient si bien occupés de nous pendant tout notre séjour

 

Une partie de la brigade de cuisine Une partie de l'équipe de service
Une partie de la brigade de cuisine
Une partie de l'équipe de service


Votre reporter a noté que les membres les plus aventureux de notre groupe ont passé toute la nuit dehors pour ne rentrer qu’à l'aube. Dimanche matin de bonne heure, nous sommes partis pour l'aéroport; toutes les bonnes choses devant malheureusement se terminer, mais dans ce cas-ci elles se sont terminées un peu plus tard que prévu en raison des départs de vol retardés devenus routine. Comme un retard de quatre heures était annoncé, Filipe, en tant qu’hôte parfait, nous a reconduit à Ponta Delgada et nous a fait visiter sa ville natale. Nous avons assisté aux festivités du Saint Esprit - un cortège organisé depuis la cathédrale jusqu’à l'Hôtel de Ville le long d’un tapis de pétales de fleurs (plus précisément de morceaux d’écorces colorés); et nous avons pu admirer un arbre remarquable avec des racines aériennes - ressemblant à une barbe! 

 

Hôtel de Ville Ponta Delgada
Racines aériennes
Hôtel de Ville
Ponta Delgada
Racines aériennes

Le Bureau de l'AEHT tient à remercier chaleureusement les autorités de tourisme des Açores de leur généreuse hospitalité; merci également à Filipe Rocha, directeur de l’école ‘Escola de Formacão Turística e Hoteleira’ de Ponta Delgada, d’avoir été un hôte si parfait ; et à Ana Paula Pais, Vice-présidente de l'AEHT et Représentante nationale portugaise, pour nous avoir aidé dans nos péripéties de voyage et d’avoir répondu à nos questions socioculturelles portugaises et botaniques.



Texte : John Rees Smith
Traduction : Nadine Schintgen

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG