Slider

Réunion du Bureau, du Comité Directeur et du Conseil des Sages du 13 au 16 mars 2008 à Kuressaare

En automne, nous vous donnons rendez-vous pour la 21 ème édition des rencontres de l'AEHT dans la splendide et paisible ville de Kuressaare, capital de l’île intacte et verdoyante de Saaremaa, qui saillit de la mer baltique sur la côte occidentale de l'Estonie. Nous avons pris l’habitude d’organiser la réunion de printemps du Comité Directeur de l'AEHT au même endroit que les rencontres tenues en automne afin de permettre aux représentants nationaux, membres du Comité Directeur de se renseigner en détail sur place sur le programme de l’événement en question, et de voir les installations utilisées pour les différentes cérémonies et concours ainsi que les hôtels où les délégations seront logées.


Palais épiscopal de Kuressaare
Palais épiscopal de Kuressaare
L’héro local
L’héro local "Suur Tõll"
Les délégués ont afflué des quatre coins de l'Europe : du Portugal à l'ouest jusqu’à la Macédoine à l'est en passant par l’Italie au sud la Norvège dans le nord. La plupart d'entre eux atterrissaient dans la capital, Tallinn, puis empruntaient la voie terrestre en bus pour s’embarquer ensuite sur le paquebot Suup Vain ferry et débarquer sur l'île de Muhu pour finalement arriver à Kuressaare. Le voyage à partir de l'aéroport de Tallinn est d’environ 200 kms, et prend environ 3 heures; l'autobus emprunte les voies rapides par les bois de pin et de bouleau, embellis à notre retour par la neige qui venait de tomber. Comme on pouvait s’y attendre, les transferts étaient réglés comme du papier à musique, puisqu’ils étaient supervisés par notre vice-président Neeme Rand, connu pour son sérieux et sa précision et issu d’une nouvelle génération d'Estoniens décidée à faire ses preuves en Europe !

L'île de Saaremaa (6.5% de la superficie nationale où résident 35.000 habitants) est un paradis pour les amoureux de la nature se distinguant par une grande variété de flore et de faune. Ceci est en partie du à la guerre froide dont fut victime cette île. En effet, tout au long de l'ère soviétique, Saaremaa était une zone militaire, un avant-poste à la frontière de l'Union soviétique, et son accès était limité au personnel militaire et à la population agricole locale. Aucune industrie, aucune autre infrastructure n’était autorisée de s’y implanter, au grand profit de la faune indigène ! Cet isolement fut aboli en 1991 avec l'indépendance de l’Union Soviétique. L'habitat naturel est encore aujourd’hui jalousement protégé par les habitants de l’île. La question de relier l'île au continent par un pont routier fait l’objet d’un débat très animé.

A ce point, il convient de dire quelques mots au sujet de l'Estonie, un des pays les moins connus d'Europe : le pays est situé sur la côte orientale de la Baltique, et se trouve au sud de la Finlande, au nord de la Lettonie et à l'ouest de la Russie ; ses 45.000 kilomètres carrés (le point le plus élevé est Suur Munamägi ou grande colline en forme d’oeuf, 318 mètres au-dessus du niveau de la mer) sont habités par 1.34 million d'Estoniens, dont 400.000 habitent la capitale, Tallinn - une ville médiévale citée pour la première fois en 1154. La population se compose de 67,9% d'Estoniens et de 25.6% de Russes, avec des minorités biélorusses, finlandais et ukrainiennes.

L'Estonie est mentionnée dès l’an 98 par l'historien romain Tacite qui relate l’étrangeté de la langue des Estoniens (aucun changement jusqu’à aujourd’hui, désolé Neeme!) ainsi que de leurs coutumes et de leurs vêtements. Depuis, elle a été envahie et occupée par toute une série de conquérants, dont les chevaliers teutoniques, les Danois, les Suédois, les Polonais et enfin les Russes. A partir de 1918, l'Estonie jouissait d’une période d’indépendance de 22 ans, mais fut occupée à nouveau par l’Union Soviétique en 1940. Elle ne retrouva sa souveraineté qu’en 1991, alors même que les troupes soviétiques n’abandonnaient le pays qu’en 1994. Souvenez-vous de la phase des révolutions chantantes, et de la chaîne baltique, formé par des Estoniens, des Lettons et des Lituaniens se tenant par la main sur 513 kilomètres reliant ainsi les trois capitales baltes pour protester contre l’occupation soviétique? Depuis son indépendance, l’Estonie a tiré un trait sur son passé et s’est ouverte aux nouvelles technologies : 70% des 15-74 ans utilisent Internet ; 79% de ceux-ci effectuent leurs transactions journalières bancaires en ligne, 90% font leurs déclarations d'impôt sur le revenu en ligne, les réunions de cabinet s’effectuent sans papier, en tout il y a 1158 zones offrant un accès par WiFi !

La langue officielle du pays est l’estonien, qui est une langue étroitement liée au finlandais. Les délégués finlandais ont conversé sans problème avec nos hôtes estoniens, chacun employant sa propre langue. L’estonien semble partager l'intonation chantante distinctive du finlandais, ainsi que sa longue série de voyelles portant des diacritiques ! 80% des Estoniens sont des protestants luthériens. Cependant, comme on peut s’y attendre dans un pays fréquemment envahi, les églises orthodoxes grecques et russes, catholiques romains, baptistes et méthodistes y sont également représentées.

Hôtel Meri
Hôtel Meri
l’hôtel d’application de l’école Kuressaare Ametikool
l’hôtel d’application de l’école Kuressaare Ametikool

Revenons à nouveau à notre réunion du Comité Directeur : les délégués ont été hébergés dans deux hôtels : l'hôtel Meri et l'hôtel Mardi, le dernier étant l’hôtel d’application de l’école Kuressaare Ametikool. Les membres du Bureau, logés dans l'hôtel Mardi, ont dîné jeudi soir au restaurant Nautica Pargi où ils ont eu l’occasion de déguster de la vodka locale et du sanglier. Le lendemain matin à 9 heures, ils entamaient une dure journée de travail dans la salle de conférence pour se préparer à la réunion du Comité Directeur. Ils furent rejoints pour une grande partie de la journée par le webmaster de l'AEHT, Ahti Paju, pour discuter de la structure du site Web et de la nouvelle liste des membres en ligne.

Réunion du Bureau
Réunion du Bureau

Les réunions de printemps du Bureau et du Comité Directeur étaient combinées cette année avec la première réunion du Conseil des Sages nouvellement formé d'anciens présidents et vice-présidents éminents de l’AEHT, pour la plupart d’anciens directeurs d’écoles hôtelières en retraite. L'AEHT souhaite exploiter leurs connaissances et leur expérience considérables, et a l’intention de leur demander d’assumer plusieurs tâches au service de l'association - telle que la recherche de fonds et la préparation des festivités autour du 25 ème anniversaire de l’AEHT. La constitution et les objectifs du Conseil furent longuement discutés par trois membres fondateurs de l'AEHT - Jürgen Clausen, Hans Russegger et Roy Van Sassen.

Le Président de l’AEHT en compagnie du Conseil des Sages
Le Président de l’AEHT en compagnie du Conseil des Sages
Réunion du Comité Directeur
Réunion du Comité Directeur

Après une longue journée de réunion, nous nous sommes rendus vendredi soir au restaurant Arensburg (Arensburg était le vieux nom allemand pour Kuressaare, utilisé jusqu'en 1919), situé dans un ancien palais de justice, transformé en boutique hôtel. Marta Hubbard, ancien professeur à Kuressaare Ametikool, une ancienne supportrice de l'AEHT, nous a rejoints pour le dîner ; après un repas délicieux composé de foie gras et de canard, nous nous sommes rendus au Bar La Perla, un établissement appartenant à Bill Moschella, restaurateur à Kuressaare, originaire de Chicago et ancien membre du FBI envoyé à Tallinn pour traquer des mafiosi. Nous avons bu une grappa délicieuse, généreusement offerte par Bill.

Boutique Hôtel Arensberg
Boutique Hôtel Arensberg
Un toast aux 21èmes rencontres à La Perla
Un toast aux 21èmes rencontres à La Perla

La réunion du Comité Directeur a occupé presque toute la matinée de samedi (le compte rendu de la réunion peut être lu sur ce site Web) ; samedi après-midi nous avons bénéficié d’une visite guidée des installations qui seront utilisées lors des rencontres d’octobre : le vaste hall sportif hébergera la cérémonie d'ouverture, plusieurs concours (service, hébergement, bar) aussi bien que les cérémonies de remise des prix et de clôture. Ensuite nous avons visité les hôtels qui hébergerons les participants ; tous disposent de salles à manger et de bars spacieux et lumineux, certains également de piscines extérieures chauffées ; ils sont situés à proximité de la mer et du Palais épiscopal - en fait à Kuressaare tout se trouve à portée de main !

endroit du restaurant (capacité de 700 pers.)
endroit du restaurant (capacité de 700 pers.)
lieu des concours de service et d’hébergement
lieu des concours de service et d’hébergement
lieu du concours de bar
lieu du concours de bar
 

La soirée s’est poursuivie avec une réception au Palais épiscopal de Kuressaare, où un ensemble exquis de musique ancestrale a assuré notre divertissement. Nous étions les invités d'Urve Tiidus, maire de Kuressaare (une ancienne journaliste de télévision) qui nous a souhaité la bienvenue en parfait anglais. « L’éducation ne remplit pas de seau, mais elle allume un feu » nous a-t-elle lancé tout en félicitant Neeme pour son excellent travail effectué à Kuressaare Ametikool (votre interprète avait mal compris cet épigramme à l’époque, le revoilà ici). Mme Tiidus a offert au président de l'AEHT une photographie encadrée de Kuressaare, et Louis Robert lui a adressé un cadeau en retour. La soirée se poursuivit autour d’un vin d’honneur accompagné de délicieux amuse-bouches, alors que le chef de l'ensemble de musique ancestrale faisait alterner des démonstrations avec des explications sur les instruments et sur la musique ; les délégués de l'AEHT y ont même participé en chantant des huées de joie sous la direction du chef de musique !

Au Palais épiscopal: Le Bureau en compagnie de Mme Urve Tiidus, maire de Kuressaare
Au Palais épiscopal: Le Bureau en compagnie de Mme Urve Tiidus, maire de Kuressaare
Le Comité Directeur au pied du Palais épiscopal
Le Comité Directeur au pied du Palais épiscopal

Samedi soir eut lieu notre banquet d’adieu à l’école Kuressaare Ametikool : une longue table avait été admirablement dressée sur toute la longueur de la salle à manger, et un dîner somptueux fut servi aux invités (dont un certain nombre de professeurs de l'école hôte) ; les brigades de cuisine et de service ont été chaleureusement applaudies, et Neeme (accompagné de sa ravissante épouse Ave) a fait un discours motivé en vue des rencontres d'octobre - attentes partagées dans sa réponse par le président. En fin de soirée, il semble que certains délégués moins vertueux se sont aventurés dans les boîtes de nuit de Kuressaare (on rapporte que la Taverne du capitaine est devenu leur lieu de prédilection) et ont contribué à une poussée considérable des ventes de vodka sur l'île ; il n'était pas difficile de repérer les coupables - ils furent le silence même dans l'autobus qui nous mena à Tallinn le lendemain ! Nous avons laissé derrière nous la Secrétaire générale et le trésorier qui ont prolongé leur séjour jusqu'à mardi pour mener à bien d'autres travaux sur la base de données en ligne des membres de l’AEHT.

Dinner at Hotel Mardi
Dîner d’adieu à l’restaurant Kass
Moments d’oisiveté un dimanche au Parc National de Vilsandi
Moments d’oisiveté un dimanche au Parc National de Vilsandi

Tous les aspects de notre séjour à Kuressaare étaient minutieusement réglés, ce qui laisse présager le meilleur pour les rencontres d’octobre : dans cette ville tout se trouve à quelques minutes de marche; tout était parfaitement bien organisé et exécuté ; tous les lieux que nous avons visités se prêtent pour les rencontres - propres, nouveaux et bien fournis en personnel ; d’autant plus que nos collègues de l'école Kuressaare Ametikool ont été fortement enthousiastes et bien introduits au sujet des rencontres, et que les étudiants de l'école joueront un important rôle lors de l’événement. L'école entière travaille déjà dure se préparant à vous accueillir à partir du 14 au 19 octobre - ces 21èmes rencontres annuelles de l'AEHT seront certainement fantastiques !

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG