Slide 1
Slide
“Show me the concept”
International Competition
February 13 & 14, 2023
Invitez, The Hague Hospitality Experience Centre, The Netherlands
AC 2023
ava-5.jpeg
ava-3.jpeg
ava_medals.jpeg
ava_2.jpeg
previous arrow
next arrow
Accor

Le partenaire de longue date de l’AEHT en matière de stages pour professeurs, le Groupe ACCOR était représenté par Frédérique Poggi introduite à Antalya par Gilles Honegger pour lui succéder. Mais cela ne l’a pas empêché de venir à Killarney où toutefois on n’a plus assisté à son show, lorsque avec sa voix de stentor, il intervenait devant les professeurs pour les exhorter à utiliser les possibilités offertes par le Groupe ACCOR. Avec Frédérique Poggi, le ton est soft mais tout aussi direct !

Arbres

Lors de la sortie dans le Parc national et plus spécialement à Muckross gardens ou  lors du ‘mining trial’, les participants ont pu admirer des arbres absolument magnifiques, plusieurs fois centenaires. Ce qui fit dire à un Autrichien pince sans rire : « ce n’est pas ici qu’il y a des incendies de forêt… ». C’est vrai, avec une pluviométrie garantie…

Ambulanciers

DSC06218.JPG

Rien n’aura été laissé au hasard. Pendant la durée des concours, une équipe d’ambulanciers des « Chevaliers de Malte » se tenait à la disposition de tous. Ils n’ont pas eu à intervenir.

Bravo

Oui. Bravo à toutes ces équipes en T-shirt vert pistache qui durant toute la durée des Rencontres se sont dépensées sans compter pour assurer à tous le meilleur service. C’étaient des étudiants et étudiantes. Qui n’ont malheureusement pu être ovationnés lors de la soirée de gala. Ils le méritaient pourtant.

Boutiques

DSC06100.JPG
DSC06201.JPG
DSC06214.JPG

Avec un tel rassemblement de professionnels, il est normal de leur donner l’occasion de voir ce qui se fait de mieux en matière de vêtements et d’outils de travail. C’est ainsi que deux stands, un Italien, Marco Esposto (Casadelladivisa) et un Irlandais Colm Cross ( Diamond Edge) ont occupé chacun un espace, ainsi qu’un stand mettant en vente les produits siglés AEHT .

Champignons

Au retour des diverses sorties du samedi 11 novembre, ceux qui passaient devant la réception AEHT de l’hôtel Glenaegle ont pu admirer une mini-exposition de champignons, probablement rapportés par l’un ou l’autre des participants à l’une des excursions pédestres de la journée. Bonne idée en tout cas.

Cigarettes

Impossible de fumer dans les lieux publics en Irlande. C’est formellement interdit et beaucoup d’affichettes le rappellent un peu partout. Cela n’empêche cependant pas les Irlandais de fumer. Ni les hôtes. Ils sortent simplement à l’air libre pour en griller une…

Ciré

On sait que l’Irlande place une partie de sa communication touristique sur la pluie. Eh bien, « Fàilte Ireland » n’a pas raté le coche. Dans la serviette donnée à chaque participant et pourvue d’une documentation généreuse se trouvait bel et bien un ciré genre poncho, jaune ou bleu. Certains s’en sont servis avec bonheur lors des sorties !

Cuisines

DSC06039.JPG

La grande salle de l’INEC  a dû être transformée pour les besoins des concours de cuisine. Pas moins de douze compartiments cuisines ont ainsi été créés de toute pièce. Un tour de force. Et pour laisser la place à la soirée de gala, ces mêmes cuisines ont été démontées dans la journée ! Chapeau.

Danses irlandaises

DSC06221.JPG

Les danses irlandaises sont archi-connues à travers le monde. Aussi les organisateurs ont-ils prévu des stages de danses à l’intention des participants et participantes. S’il n’y eut jamais foule, les professeurs eurent tout de même du travail. Parmi leurs « élèves », Klaus Enengl, directeur de l’école de Bad Ischl en Autriche et vice-président de l’AEHT. Qui d’ailleurs fit une démonstration de ses nouvelles connaissances lors du cocktail précédant la soirée de gala ! Avec pour partenaire Nadine Schintgen, secrétaire générale de l’AEHT !

Evaluation

Les participants à différentes sorties guidées par des élèves de Killarney ou Tralee ont eu à remplir un petit questionnaire, histoire d’évaluer le degré d’intérêt de la sortie en question mais aussi la qualification des guides ! De  façon anonyme bien sûr. Et sans conséquences bien sûr pour les apprentis (es) guides !

Frayeur

Les organisateurs avaient prévu de fournir un badge à chaque participant. Manque de chance, l’imprimeur à Dublin s’est trompé, rendant la lecture de ce sésame difficile. Il a fallu lui retourner le tout. C’est pourquoi les badges n’ont pu être fournis aux premiers arrivants.

Front-desk

DSC06032.JPG

Les équipes de professeurs et d’étudiants chargées de recevoir les participants aux rencontres ont été très largement sollicités durant ces quelques jours. Avec bien sûr le premier jour une affluence énorme. Mais toujours avec le sourire. Et avec parfois de la musique irlandaise pour toile de fond joué par un petit orchestre en chair et en os

DSC06059.JPG

Happy birthday Romana

Le 11 novembre au petit déjeuner, la table “autrichienne” a connu une animation particulière. Tous les participants s’étaient saisis des roses qui se trouvaient sur les différentes tables et au signal donné, entonnèrent le traditionnel « happy birthday » à l’intention de Romana Bauer de l’école de Bad Léonfelden. Par courtoisie nous ne dévoilerons pas son année de naissance mais disons qu’elle ne fait vraiment pas son âge ! Et, cerise sur le gâteau, c’est au champagne que fut arrosé cet anniversaire. A 8h du matin ! Ils ont du coffre les Autrichiens, non ?

Irish-coffee

DSC06073.JPG

On sait que le Irish-coffee fait partie du savoir de base de chaque Irlandais. Il y eut une démonstration époustouflante faite par Michael Griffith qui, par vague de cinq, a préparé dans les règles de l’art ce breuvage unique qui fit le bonheur des amateurs.

Magnétique

Dans la serviette reçue à l’arrivée, largement pourvue en documentation sur l’Irlande, un  objet magnétique comprenant les deux ingrédients du sport national, le hurley. Une petite balle et un club. L’ancêtre du hockey en quelque sorte. Mais excellente idée de souvenir avec pour support la carte stylisée de l’Irlande. Incontournable.

Mignon

Lors de la cérémonie de remise des prix, quatre fillettes du groupe de danses irlandaises en costume étaient chargées d’apporter aux personnalités les diplômes et médailles à remettre. Le président Louis Robert n’a pas résisté à poser avec elles à l’issue de la cérémonie. Cela fera un joli souvenir à l’un et aux autres !

DSC06391.JPG

Petit-déjeuner

Si la formule buffet au petit-déjeuner est en général excellente, le premier jour ça coinçait pas mal à l’heure de pointe c’est à dire vers 8h du matin. Il a fallu montrer patte blanche à une employée de l’hôtel, badge à l’appui, avant de pouvoir accéder aux tables. Mais une fois installé, plus de problème. Ni les jours suivants.

Repas

DSC06066.JPG

Coup de chapeau aussi aux cuisines du Gleneagle pour les buffets des repas pris soit le midi, soit le soir. Variés, appétissants, très copieux, ils ont trouvé auprès des participants un accueil… dévorant !

Réunions

DSC06145.JPG

Comme il se doit, les délégués et membres du bureau ne restent pas inactifs puisque les Rencontres sont justement un moment fort dans la vie de l’AEHT. Aussi le bureau s’est il réuni à deux reprises dans la « Leinster suite » de l’hôtel Brehon et le comité directeur composé des représentants nationaux dans la « Park suite » du même hôtel.

Softday !

Bel euphémisme pour désigner une journée pluvieuse. C’est ce qu’a expliqué non sans humour Kevin Moriarty en introduisant la conférence de sa grande amie Dame Geraldine Keagan. Il est vrai que pour un continental, il faisait vraiment « rainy weather… ».

Tire-lires

Au bar du Gleneagle se trouvent une série de petites tire-lires pour diverses causes. A charge pour les amateurs de whiskies et de Guinness de laisser un petit quelque-chose en passant. Sympa comme idée en tout cas.

Vidéo

DSC06184.JPG
DSC06191.JPG

Des équipes vidéo ont également œuvré pour retransmettre en direct les concours. Mais pas seulement. Kevin Moriarty a lui aussi expliqué les tenants et les aboutissants des Rencontres aux confrères journalistes.
DES SORTIES SOUVENT ARROSEES MAIS SI INSTRUCTIVES

Au chapitre tourisme étaient prévus samedi 11 novembre plusieurs sorties importantes. L’une en bus pour découvrir la péninsule de Dingle, les autres à pieds pour une randonnée dans le Parc national y compris Muckross Lake et Torc Waterfall ou encore une promenade sur Rossbeigh Beach.
La majorité des participants ayant choisi la péninsule de Dingle, ce sont plusieurs bus qui ont entamé le superbe périple de quelques 160 kms menant les excursionnistes, malgré le froid et la pluie intermittente, à différents endroits de cette magnifique région. Sur les hauteurs de Killarney, panorama sur les lacs et le non moins magnifique cimetière, puis une étape sur la plage de Inch Beach avec les rouleaux de l’Atlantique et toute proche une boutique envahie par les visiteurs en mal de souvenirs.

Un peu plus tard, étape dans la ville de Dingle  pour une visite un peu plus longue et un déjeuner dans le pub de John Benny Moriarty et ce en deux vagues. 

DSC06311.JPG

Curiosité : des affichettes appelant à voter. Pourquoi ? La population y a voté à 90% pour le maintien du nom de Dingle et la mention du nom gaélique, contrairement aux partisans du nom unique en gaélique incompréhensible pour le touriste. Un déjeuner plus tard, plusieurs arrêts photos pour se gaver les yeux des falaises et des petites plages le long de routes sinueuses et étroites à souhait 

DSC06314.JPG

avant la visite au Blasket Center construit au bord de l’océan dans un style contemporain s’intégrant parfaitement dans le paysage.

DSC06316.JPG

Un bâtiment up to date qui retrace la vie rude, austère des habitants de cette île de Blasket qui connut son apogée avant la première guerre mondiale et fut définitivement abandonnée en 1953. C’est l’île la plus à l’ouest du continent européen. Et nombre de ses habitants, comme des centaines de milliers d’Irlandais, émigrèrent aux Etats-Unis pour y trouver une vie meilleure. Depuis le Blasket Center, la vue est imprenable sur cette fin de terre d’Irlande

DSC06315.JPG

 Dans les bus du retour, l’air vif et l’iode firent leur effet…Rien de tel pour se laisser aller dans les bras de Morphée. Surtout que la soirée de gala était prévue un peu plus tard.
SOIREES TRES “IRISH” A KILLARNEY

Ne pas permettre aux participants des Rencontres de Killarney de vivre une soirée irlandaise dans un pub eût été une faute. Que n’ont pas commise les organisateurs puisque ce sont deux soirées qui y furent consacrées. Malgré les difficultés pour « caser » plus de 600 personnes à travers les établissements de la ville.

C’est ainsi que la fameuse ambiance irlandaise a pu être assimilée, goûtée, dégustée avec une joie non dissimulée par les convives enchantés de cette prise de contact dans les pubs. Où la population habituelle des lieux fut plutôt surprise de cette invasion massive d’Européens !


DSC06161.JPG
DSC06285.JPG
 
SOIREE VIP

« Fàilte Ireland » avait tenu à inviter les VIP des Rencontres à une soirée à l’hôtel « Aghadoe Heights », au nord de Killarney sur un promontoire surplombant les magnifiques lacs. Un établissement très haut de gamme pour une soirée très sympathique ouverte par Kevin Moriarty responsable du développement professionnel et par ailleurs l’un des chefs d’orchestre des Rencontres. Il a dit son plaisir d’accueillir les représentants de l’AEHT et les principaux acteurs de l’organisation. Il a souligné combien il approuvait l’esprit et la philosophie de l’AEHT avant de présenter Dame Géraldine Keagan, une conférencière prévue le lendemain. Inutile de dire que les mets servis ce soir là furent à la hauteur de la notoriété de l’hôtel !

DSC06225.JPG
DSC06227.JPG

RECEPTION OFFICIELLE

La ville de Killarney et son maire, Mme. Sheila Casey avait elle aussi tenu à recevoir les représentants nationaux de tous les pays représentés aux Rencontres. La réception s’est déroulée dans l’un des salons de l’hôtel International au centre de la ville.
En quelques mots et autour d’un verre, Mme le maire ( elle-même active dans le secteur de l’hôtellerie à Killarney), entourée par ses adjoints et proches collaborateurs a dit son plaisir d’accueillir à Killarney autant d’éminentes personnalités. Elle a  rappelé l’importance du tourisme non seulement dans la région mais aussi pour toute l’Irlande et en souhaitant un bon séjour à tous, elle a souligné qu’elle était fière d’être Irlandaise.
Alfonso Benvenuto, encore président pour quelques heures l’a remerciée pour son invitation et précisé que la grande famille de l’AEHT était honorée de cette réception et de l’hospitalité de la ville.
Et comme le veut une tradition à Killarney, Mme le maire offrit une cravate aux membres du bureau et un foulard aux dames, aux armes de la ville. Avant de faire signer le livre d’or pour marquer le passage de l’AEHT dans les murs de la ville.

DSC06150.JPG
DSC06154.JPG
DSC06158.JPG
SOIREE DE GALA … CE N’EST QU’UN AU REVOIR A LIDO DI JESOLO

Samedi 11 novembre, après ces quelques journées très riches, le point d’orgue est comme d’habitude aux Rencontres de l’AEHT la soirée de gala qui marque la fin des Rencontres, la remise des prix pour les gagnants des concours et donne le coup d’envoi des prochaines Rencontres !

Un cocktail et une démonstration de danses irlandaises faite par les « élèves » du groupe « chassé croisé » fut le top de départ de cette soirée de gala animée, comme pour l’ouverture, par Mary Kennedy, vedette de la télévision irlandaise.
Dans le grand hall de l’INEC, autour de tables superbement dressées elle souhaita la bienvenue à toute l’assistance parmi laquelle, outre un parterre de personnalités et de sponsors, se trouvait également John O’Donoghue, ministre du tourisme d’Irlande. Elle salua tous les jeunes  pour leur professionnalisme, leur motivation, leur passion tout en soulignant l’importance de la philosophie de l’AEHT et félicita Fàilte Ireland, l’Institut technologique de Tralee, les volontaires, les chefs de jurys, les sponsors en achevant ses propos par «  Cead mile fàilte » autrement dit 100.000 bienvenues !

DSC06342.JPGLe ministre John O’Donoghue en s’adressant à l’assistance n’a pas caché son plaisir d’être à Killarney au sein de l’AEHT . Soulignant lui aussi l’importance du tourisme pour le pays et la nécessité de développer le professionnalisme des jeunes dans ce secteur-clé.

DSC06343.JPGAidan Pender directeur de Fàilte Ireland devait lui aussi mettre l’accent sur  l’importance du tourisme pour l’Irlande. Il a mis en exergue l’importance des concours, le capital humain de ces Rencontres et de ces jeunes, sans oublier l’engagement de leurs professeurs et le dévouement des formateurs.

Le dîner de fête, servi avec en toile de fond musical des airs de flûte et harpe irlandaises, s’est conclu par le défilé des chefs et du personnel de service, vivement applaudis par l’assistance.

DSC06347.JPG
DSC06348.JPG

Mais avant de passer à la partie tant attendue de la remise des prix, Louis Robert, président de l’AEHT  a tenu à remercier chaleureusement au nom de tous, les organisateurs des 19èmes Rencontres. Il eut une pensée pour Reinhard Ginsel, décédé le jour même, ancien directeur de Bad Ischl, membre fondateur de l’AEHT, représentant de l’Autriche plusieurs années et soutien sans faille de Hans Russegger dans ses fonctions de trésorier.

Avant de présider la cérémonie de remise des prix ( voir 11- Palmarès). Un moment toujours très attendu et qui donne l’occasion à des manifestations de joie de la part des différentes équipes primées et de leurs supporters ! Louis Robert et John O’ Donoghue ont présidé à cette remise des diplômes, médailles et autres trophées. Sous les applaudissements nourris d’une assistance ravie ou… parfois déçue selon le cas !

Mais l’AEHT a tenu aussi à élever au rang de vice-présidents et/ou de membres d’honneur Ottavia Madaro, Adolf Steindl, Michel Gaillot, Willy Creten, Roy van Sassen et Kemal Topaloglu. Elle a remercié le président sortant, Alfonso Benvenuto ainsi que les chevilles ouvrières de l’organisation, à savoir Aiden Pender, Kevin Moriarty, Brian O’Connor, Mary Owens, Anne Dearey, Mary-Rose Stafford, Eckhard Gogsch et Pauline Lyne, avec pour chacun et chacune un  cadeau souvenir marquant cette belle aventure.

DSC06360.JPG
DSC06361.JPG 

Dernier acte, la passation du drapeau de Killarney à l’IPSSAR Lido di Jesolo. Un grand moment chaque année. Ce fut Mary Owens et Louis Robert qui remirent le drapeau de l’AEHT à l’équipe de l’école Elena Cornaro de Lido di  Jesolo composée de Ilario Ierace le patron, Paola Marin, Denise Pellegrina, Antonio Saccotelli et Laura Troiero avec Alfonso Benvenuto, vice-président et représentant de l’Italie, aux accents de l’hymne européen.

DSC06399.JPG

Et comme toutes les bonnes et belles choses ont aussi une fin, alors que le groupe Alten de notoriété internationale se produisait, ce fut le moment des adieux et au-revoir. Certains ayant un avion à prendre dans la nuit. Mais qu’importe: ces 19èmes Rencontres de Killarney ont largement répondu aux attentes de tous. Et pour certains, Lido di Jesolo est déjà inscrit sur le calendrier…
CULTURE, DECOUVERTES ET SEMINAIRES

Au chapitre des découvertes culturelles et autres, l’équipe de « Fàilte Ireland » n’a pas ménagé sa peine non plus. Toute une palette de sorties, de promenades, d’ateliers et de conférences ont eu lieu au fil des jours.
Résumons : sortie à Muckross Gardens avec visite facultative mais ô combien instructive des ruines de l’abbaye, du château et de son parc orné de magnifiques arbres.

DSC06042.JPG

Promenade –bien arrosée- sur les traces des anciens mineurs  (Old Mining trail walk)

DSC06143.JPG

visite guidée des meilleures sources de Killarney, dégustation de produits traditionnels irlandais  (pain complet, whisky et café irlandais), démonstration sportive, atelier de danse irlandaise 

DSC06221.JPG

 musique irlandaise chaque soir au Green Room ou au O’D’s Chesnut bar, visite de la péninsule de Dingle ou encore promenade sur Rossbeigh Beach, chasse au trésor dans Killarney. Un véritable programme marathon mais que chacune et chacun a pu suivre à son rythme.

LES CONFERENCES

Par ailleurs, trois conférences de haut niveau ont permis à un auditoire attentif de découvrir des facettes intéressantes du dynamisme irlandais.

DSC06249.JPGSur le thème de « étude de cas sur l’initiation et le maintien du changement dans le secteur de l’éducation », Dame Geraldine Keagan,  proviseure de l’école publique Saint Mary’s Collège à Derry en Irlande du nord a exposé avec beaucoup d’humour et de conviction le parcours de cet établissement. Il y a vingt années, il  faisait partie des collèges en perdition mais, grâce à la mobilisation générale des professeurs, des parents d’élèves et des élèves, il a gravi année après année les marches du succès, récoltant par deux fois, en 2001 et 2006  un prix européen pour sa réussite. Ce qu’elle n’a pas dit, c’est que, à la tête de cet établissement, son action décidée et souriante a été à la base de ce changement.



DSC06265.JPG

Autre rendez-vous, le séminaire de Ben Tiggelaar sur le thème «  comment réaliser des changements dans l’éducation et l’industrie ».
Convaincant à souhait, maniant aussi bien le verbe que l’humour, s’appuyant sur une série de questionnements et la participation de l’auditoire, ce diable d’homme a démonté les rouages des blocages humains. Et leur destruction en appliquant des méthodes simples. Par exemple : « si tu veux conduire les autres, il faut te conduire déjà toi-même ». Ou encore « not knowledge but action ». Plus facile à dire qu’à faire bien entendu mais à voir les sourires à la sortie, les participants ont au moins intégré le schéma…





Parmi toute cette activité figurait un autre aspect essentiel du travail de l'AEHT - son implication dans l'enseignement des langues ; c'est un composant essentiel de la collaboration européenne, un objectif fondamental de l'AEHT, et ce n'est pas une coïncidence que plusieurs de nos membres actifs –y compris plusieurs présidents et vice-présidents – sont ou ont été des professeurs de langue.

virtexkillarenyimgp0250__2_.jpg

.

L'AEHT a organisé pour des professeurs de langue plusieurs manifestations permettant l’échange de matériel et de savoir-faire, et elle s’est engagée dans le projet communautaire Leonardo da Vinci intitulé « Virtex (expériences virtuelles) » et coordonné par Horizon College des Pays Bas.

 

Vendredi matin Christiane Puchner et John Rees Smith ont dirigé un atelier pour présenter le projet : une série de modules visant à préparer les étudiants aux placements dans les hôtels et les restaurants a été présentée à l’audience; le matériel élaboré convient aussi bien aux cours en classe qu’à l’autoformation. Les participants de l'atelier ont eu l’occasion de tester le programme, et ont pu emporter un exemplaire sur CD-ROM du produit en cours d’élaboration.


Une fois complétée, toute la série des modules sera mise à la disponible des membres de l'AEHT. Pour commencer le produit sera disponible en anglaise et en allemand, mais il est envisagé de lancer une version française en temps utile.


Pour plus d’information veuillez consultez le site Internet du projet Virtex : http://www.waicicu.com/virtexsite/ .



Enfin, destiné aux étudiants surtout, un séminaire animé par John Mc Kenna et le NCCRI sur le thème  «  les défis du travail avec une main-d’œuvre  multiculturelle » n’a pas connu le succès prévu. Cause probable : l’heure de ce séminaire, en fin de journée alors que les étudiants dans leur grande majorité sortaient de concours ou préparaient le lendemain. Dommage pour le sujet et le conférencier. Mais, malgré un public peu nombreux, les débats furent très animés !

Our Sponsors

AEHT Contact

Head Office
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG