Slider

Publicité

Il n’y a pas à dire. La publicité autour des Noëls d’Europe de Diekirch avait été soignée. Outre des affiches placardées en ville et dans les environs, une émission de 15 minutes sur les ondes de RTL - Radio Télévision Luxembourg, deux équipes de stations de télévision et des placards sur les « sucettes » de la ville ainsi que des passages en presse écrite ont contribué efficacement au succès de la manifestation.

Bâmkuch

Le « Bâmkuch » est une spécialité pâtissière du Luxembourg absolument incontournable. Aussi le stand du LTH en était-il pourvu pour les deux journées de l’exposition où les visiteurs ne se firent pas prier pour le goûter. Avec Véronica, responsable de l’internat du LTH à la manœuvre !

Visite de marque

Le stand de Podebrady (République tchèque) a connu une visite de marque en la personne de Mme Iva Mrazkova, consul honoraire de la République tchèque accompagnée de son époux Michel Wittmann lui même consul honoraire de la Moldavie. Pour l’occasion Nadine Schintgen s’est fait un plaisir d’accompagner les visiteurs et leur faire les honneurs de l’exposition au nom de l’AEHT.

Blessée

Quand on travaille en cuisine il arrive parfois que l’on se coupe. C’est arrivé à une élève du LTH surprise dans le hall du LTH en attendant l’ambulance. Rien de bien grave, mais ce que l’on ne sait pas, c’est que la police doit obligatoirement être informée en cas de blessure par arme blanche. Dans ce cas, il ne s’agissait que d’un banal accident en cuisine et non d’une rixe sur la voie publique !


Des airs d’accordéon

Durant l’exposition, on a pu entendre et écouter des airs d’accordéon venus du stand et autour du stand de Maribor (Slovénie). Il s’agissait d’un étudiant de la délégation, Bojan Seruga, un solide gaillard, qui a de surcroît tout à fait le physique d’un musicien du type « Oberkrainer » !
En tout cas, un air d’accordéon et de suite, l’ambiance s’en trouve changée.

Ambiance festive

Lors du premier buffet européen, l’ambiance était on ne peut plus festive. Ainsi, on a pu apercevoir deux anciens vice-présidents Jürgen Clausen et Roy van Sassen et leurs épouses en compagnie de Christiane Keller portant un toast aux Noëls d’Europe !

La mascotte de Diekirch

Dans plusieurs endroits de la ville se trouvent des statues d’ânes qui rappellent que cet équidé fut dans les temps anciens un précieux auxiliaire pour les travaux des champs du Herrenberg. C’est pourquoi les habitants de Diekirch l’ont élevé au rang de mascotte. Et lors de toutes les festivités à Diekirch, l’âne en est la vedette. Comme lors de la parade où deux ânes trottinaient en tête du cortège !

En avance sur l’horaire

Jeudi 3 décembre, à l’issue de l’inauguration des Noëls d’Europe, il était prévu que la parade devait quitter le Centre culturel à 17h30. Ce qui eut effectivement lieu à quelques minutes près. La parade, précédée de la police a parcouru le centre ville et la zone piétonne pour arriver à 18h devant l’église où devait avoir lieu l’office de Noël. Sauf que l’horaire de cet office prévoyait 19h. Il fallu patienter d’abord à l’extérieur, ce qui permit finalement de réaliser la photo de famille traditionnelle.

La photo de famille

Payer de sa personne

Luxembourgeoise, la secrétaire générale de l’AEHT, Nadine Schintgen n’a pas ménagé sa peine tout au long du programme. Pour preuve, elle n’a pas hésité à confectionner son propre costume sur le model de ceux portés dans le passé par les Luxembourgeoises lors de kermesses paysannes et à le revêtir lors de l’inauguration de l’exposition et lors de l’émission sur RTL –Lëtzebuerg ! Bravo.

Le trop plein des buffets européens

Chaque année le constat est identique. Trop de victuailles sont proposées à la dégustation des participants. Parce que chaque année, il y a trop peu d’invités aux agapes semble-t-il. A Diekirch ce fut à nouveau le cas. Selon Jean-Marc Dijou, les invitations étaient bel et bien prêtes, mais ne sont pas parvenues à temps aux destinataires. C’est bien dommage compte tenu des efforts réalisés par les lycées participants pour acheminer et préparer les plats.

Soirée sportive

La soirée sportive a réuni une quarantaine de participants. Il y eut principalement du volley-ball au programme, avec des équipes aussi mixtes que possible. Jean-Marc Dijou, joueur en équipe nationale du Luxembourg a joué un peu au tennis de table avec un tchèque et une espagnole. Quant aux résultats, tout le monde était gagnant et semblait plutôt ravi de l'initiative.

Les faces cachées du billet de cinq euros

Lors de son intervention à la soirée de gala, la secrétaire générale Nadine Schintgen déplore la mauvaise image externe du Grand-Duché du Luxembourg, trop souvent associé exclusivement à un pays riche et paradis fiscal. Elle espère que grâce aux ‘Noëls d’Europe - made in Luxembourg’, les participants aient pu découvrir une toute autre réalité. Elle invite les participants à regarder son pays de plus près. Au même titre qu’un billet de 5 EUR, à prima bord, on ne voit peut-être que sa valeur monétaire, mais en l’observant de près, on peut déceler sa vrai richesse. Sur l’envers on découvre des fenêtres, symboles de l'ouverture d’esprit et de coopération, sur le revers des ponts, symboles de la communication entre les peuples de l'Europe ainsi qu’entre l'Europe et le reste du monde. Y figurent également les douze étoiles de l'Union européenne emblème du dynamisme et de l'harmonie qui règnent dans l'Europe d'aujourd'hui.
Au même titre le Luxembourg, comme l’AEHT, s’efforce depuis la nuit des temps à s’ouvrir et à coopérer avec les autres, à construire des ponts entre les nations et ses écoles, à contribuer au dynamisme et à l'harmonie en Europe. Tous deux sont de fervents défenseurs des valeurs européennes et promoteurs d’une « unité dans la diversité », préoccupations qu’on a pleinement retrouvées dans cette édition des Noëls d’Europe - made in Luxembourg » !

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG