Slider

L’un des temps forts des Noëls d’Europe est la parade des participants à travers la ville ou au moins un quartier de la ville. Marseille n’a pas dérogé à cette règle, les organisateurs proposant la parade dans le vieux Marseille, en particulier le quartier du « Panier ».

Les quelques 150 acteurs de cette parade, drapeaux au vent, costumes folkloriques portés fièrement se sont ainsi retrouvés sur la place de la mairie, juste à côté du Vieux- Port pour sacrifier d’une part à la photo de famille traditionnelle avant de défiler dans un joyeux chari-vari à travers les ruelles du « Panier » où les escaliers sont légion. Malgré les annonces dans la presse locale il faut bien en convenir, il n’y avait guère de badauds dans ces ruelles chargées d’histoire (s). Au grand dam des organisateurs qui ont incriminé à la météo cette quasi désaffection du public pourtant espéré.

Tous les participants sur les marches de la place. Un spectacle haut en couleur ! Tous les participants sur les marches de la place. Un spectacle haut en couleur !

Précédés par un groupe de tambourinaïres de l’association Allergo, encadrés par huit marseillais vêtus d’un gilet rouge faisant partie des 3.000 bénévoles de la ville, les visiteurs ont sillonné le vénérable quartier avec un crochet dans l’enceinte du musée de la « Vieille charité », un imposant édifice qui à l’origine fut comme son nom l’indique un refuge pour les indigents et autres malades.

En attendant le top départ, une danse endiablée s’est improviséeEn attendant le top départ, une danse endiablée s’est improviséeLes gilets rouges de Marseille, tous bénévoles pour des missions très diversesLes gilets rouges de Marseille, tous bénévoles pour des missions très diverses

Avant de rejoindre l’Hôtel de ville où devait se tenir la réception, une petite halte s’est imposée avant de franchir un axe très fréquenté. Il fallut pourtant attendre près d’une heure avant que les portes de l’Hôtel de ville ne s’ouvrent.

Une halte bienvenue Une halte bienvenue Dans une salle dite de réception il n’y avait plus guère de placeDans une salle dite de réception il n’y avait plus guère de place

Les participants eurent bien du mal à trouver tous une place dans la salle dédiée pour assister à une réception que l’on pourrait qualifier de minimale, compte tenu de l’aura de Marseille et de l’internationalité du groupe.
Après l’hymne provençal « Coupo santo » chanté et joué par le groupe Allergo, quelques mots de bienvenue de M.Jacques Rocca-Serra 5ème adjoint pour féliciter Mme. la proviseure du Lycée, la remise d’un cadeau souvenir par Remco Koerts vice-président de la part de l’AEHT et pour un certain nombre de participants – pas tous- un gobelet de jus de fruits et quelques gâteaux secs. La réception aura duré un bon quart d’heure. Les cars du retour étant prévus pour 18h30, tout le monde eut encore largement le loisir de se promener sur le Vieux-Port, de visiter le superbe Musée d’histoire de Marseille tout proche ou encore d’aller boire un verre dans les établissements alentour.

Remco Koerts (à g.) remet un cadeau de l’AEHT à Jacques Rocca-SerraRemco Koerts (à g.) remet un cadeau de l’AEHT à Jacques Rocca-SerraLes participants, du moins certains, ont encore visité le Musée d’histoire de MarseilleLes participants, du moins certains, ont encore visité le Musée d’histoire de Marseille 

3rd to 5th December 2018 in Riga
3rd to 5th December 2017 in Fátima
5th to 7th December 2018 in San Benedetto
2nd to 5th December 2015 in Diekirch

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG