Slider

Csilla Dévényi

Scilla DévényiDepuis deux années à la tête de l’Ecole d’hôtellerie et de tourisme Giorgio Perlasca qui compte plus de 800 élèves et 70 professeurs, le challenge était de taille. Organiser les Noëls d’Europe en un temps record à la suite de la défection de l’école de Bled empêchée. Elle explique :

« Une vingtaine de professeurs ont été les responsables des différents secteurs à gérer. Mais je dois dire que tout le monde a participé à l’événement. Je rappelle que mon école a déjà organisé les Noëls d’Europe en 1995 lorsque Akos Sasvari mon prédécesseur en était le proviseur. Et de surcroît, j’étais à Poznan en Pologne et à Orebro en Suède. C’est là que je m’étais dit qu’il faudrait à nouveau accueillir les Noëls d’Europe à Budapest.  Il a d’abord fallu trouver un lieu. Le Centre culturel était le lieu le plus judicieux puisque l’école est peu adaptée. Fort heureusement, son directeur a dit oui ! Il y a eu ensuite la question de l’argent. Ce fut la seconde étape. Trouver les hôtels etc. Là aussi, nous avions des contacts qui se sont révélés fructueux. Je dois dire que c’est uniquement le secteur privé qui nous a aidés. Et puis est venue l’organisation proprement dite, l’étape-clé mais qui a semble-t-il très bien fonctionné. Et enfin, le secteur communication parce qu’il fallait que chaque responsable puisse être joint à tout moment. Autant vous dire que personnellement, mon téléphone ne m’a pas quitté une seconde !

Au total, je suis très heureuse du résultat. Dans la vie d’une école, une telle manifestation, un tel challenge est très important. Cela mobilise tout le monde, cela soude une communauté. Je sens, nous sentons tous que tout le monde est heureux, à commencer par toutes les équipes ! Nous avons essayé de faire de notre mieux. Et ce soir, le dîner de gala sera je le pense un moment de paix et de convivialité…. »

Agnès Vaffier  proviseur du lycée de Marseille

Agnès Vaffier  proviseur du lycée de Marseille Une vraie découverte que cette manifestation des « Noëls d’Europe » à Budapest ! J’en connaissais, bien sûr, le principe puisque notre lycée est adhérent à l’AEHT et que cet évènement est une des activités reconnues, suivies, appréciées de l’Association.

Se plonger pendant quelques jours dans ce groupe d’adolescents a été un réel moyen de comprendre l’esprit de cette manifestation et les discussions, en particulier avec Madame Keller, m’ont permis de mieux en saisir l’histoire et la philosophie !

Cette expérience, riche de partage, d’échanges non seulement culturels mais aussi gastronomiques, est une véritable occasion pour tous les jeunes de se découvrir Européens.

J’ai saisi la nécessité d’une grande rigueur dans la logistique, l’importance à accorder à l’organisation du « Buffet Européen », le travail de préparation du « show culturel » et la joie du dîner de gala. Je retiendrai, en particulier, le mot de Csilla Devenyi, la directrice de l’école : « mes élèves ont accueilli, il y a quelques jours, des étrangers ; ils disent, ce soir, au revoir à des amis ».

Marseille sera Capitale Européenne de la culture en 2013 et notre lycée va s’efforcer de réaliser une très belle manifestation qui s’inscrira naturellement dans l’ensemble des animations organisées par la ville à cette occasion. Nous y travaillons déjà et ferons en sorte que notre lycée, notre quartier, notre ville puissent tirer profit de cette rencontre entre jeunes de divers pays européens. Qu’ensemble, nous puissions les aider à mieux connaître et aimer Marseille et la Provence !

Gabrielle Katonante Szegedi, professeur de langues ++

Gabrielle Katonante Szegedi, professeur de langues ++Professeur de hongrois et de littérature, leader des langues étrangères au sein de l’école, Gabrielle a été la fée organisationnelle. Veillant à ce que les différentes composantes de l’organisation puissent à tout moment se consulter en cas de problème. Véritable pivot, on a pu la rencontrer partout, comme si parfois elle avait le don d’ubiquité ! Elle sourit  et explique : «  je fais le job qu’il y a à faire. Bien sûr, il y a eu des difficultés ici ou là , pour l’organisation et la répartition des étudiants au Centre de congrès. Plusieurs professeurs avaient en charge chaque fois un secteur pour travailler avec d’autres professeurs. Par exemple un pour établir le programme, un autre pour la cuisine, un autre pour les réservations et les finances, un autre pour la communication, un autre pour les transferts. Finalement, arrivée presqu’à la fin de la manifestation, je suis assez satisfaite. Tout a bien fonctionné… »

Une équipe de journalistes juniors !

Une équipe de journalistes juniors !A la tête d’une équipe de trois élèves du Lycée Ermesinde au Luxembourg, Jorge Pereira Pinto, chargé de cours et spécialiste en pédagogie à l’école du cirque au Luxembourg avait en charge de « cornaquer » trois jeunes élèves du même lycée venus à Budapest pour y effectuer une sorte de stage en immersion dans leur spécialité. Carla Invernizzi et Eric De Oliveira pour réaliser un reportage vidéo et photo sur les Noëls d’Europe qui sera ensuite passé à la moulinette par leur professeur en communication et médias. Thierry Treinen quant à lui, spécialiste du diabolo qui se destine au cirque a pu exprimer ses talents en public lors de la soirée de gala et visiter aussi un cirque et son école à Budapest. Tout au long de la manifestation, on a pu les rencontrer, filmant, photographiant, interrogeant les uns et les autres. Un exercice rendu plus ardu par le fait qu’il fallait aussi travailler en anglais. Pour Jorge, ces trois jeunes de 14-15 ans ont réalisé un excellent travail sur place et ont prouvé qu’ils étaient assez autonomes bien qu’étant un peu les outsiders de ces Noëls d’Europe à Budapest.

Des jeunes ravis d’avoir  participé !

 

Italiens de Senigallia  Gessica Sbrega, Andrea Battistoni, Lorenzo Serritelli Italiens de Senigallia
Gessica Sbrega, Andrea Battistoni, Lorenzo Serritelli
Autrichiens de Bad Ischl Verena Altzetmuller, Stephanie Ableidinger, Lisa Ellmer, Sonia Bhatti Autrichiens de Bad Ischl
Verena Altzetmuller, Stephanie Ableidinger, Lisa Ellmer, Sonia Bhatti
Français de Marseille  Mathieu Lopes Martins, Antoine Maquin, Birgy Dylan, Benoit Taddei Français de Marseille
Mathieu Lopes Martins, Antoine Maquin, Birgy Dylan, Benoit Taddei
Irlandais de  Waterford Shane Cardiff, Marty Waters, Yvonne Hurley, Eimear BrazilIrlandais de Waterford
Shane Cardiff, Marty Waters, Yvonne Hurley, Eimear Brazil
Hongrois de Budapest Mercedès Mirko, Richard Kovacs Hongrois de Budapest
Mercedès Mirko, Richard Kovacs

3rd to 5th December 2018 in Riga
3rd to 5th December 2017 in Fátima
5th to 7th December 2018 in San Benedetto
2nd to 5th December 2015 in Diekirch

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG