Slider
J’ai un rêve....

Paraphrasant Martin Luther King qui avait dit «  I have a dream » , Christiane Keller s’est adressée à l’assistance lors de la soirée de clôture des 10es Noëls d’Europe. Oui, elle a un rêve. C’est que ces Noëls, qui ont lieu depuis dix ans déjà, se renforcent encore dans le temps. Comment? Elle l’explique.

« Oui, ces Noëls sont très importants pour les jeunes des écoles appartenant à l’AEHT. Ils peuvent se rencontrer, échanger, rire, partager des émotions et des expériences. Mais ce n’est pas tout. Si la fête de Noël et l’idée européenne forment un bon concept, il faudrait aussi que, dans le cadre des Noëls d’Europe, tout le monde soit à la recherche de l’excellence.

Ainsi, je crois que toute délégation qui fait acte de candidature doit s’engager à réunir les élèves autour d’un vrai projet et que cela ne devienne pas une juxtaposition d’objets, d’affiches sans grand intérêt sinon touristique. Que chaque école invitée vienne avec deux ou trois objets dont on est sûr qu’ils appartiennent spécifiquement à la région représentée et qu’on ne retrouvera pas ailleurs. Il faut impérativement « peaufiner » les stands de l’exposition, qu’ils soient vraiment différents les uns des autres. Il faut accentuer les spécificités, sinon, le risque est grand de voir celles-ci se ressembler ce qui irait à l’encontre du but recherché. Cela induit qu’il faut aussi impliquer plus élèves et professeurs-accompagnateurs lors des préparatifs. La banalisation serait le pire ennemi des Noëls d’Europe.

J’ajoute que pour l’école organisatrice, il est important compte tenu de l’énergie mise en oeuvre que les expositions «  tiennent la route » pour leur éviter toute déconvenue et peut-être des critiques de la part des visiteurs.

Enfin, sur un plan plus général et depuis la création des Noëls d’Europe à Kaysersberg, l’un des buts est aussi que les représentants des diverses écoles se retrouvent, échangent, partagent. Or, je n’ai pas eu le sentiment qu’il y a eu beaucoup de contacts entre les adultes. J’ai en tête quelques délégations qui sont restées dans leur coin comme si elles avaient peur des autres. Certes , les barrières linguistiques existent mais tout de même...ce serait l’occasion de la faire tomber,non? A cet égard, les jeunes ont été bien plus ouverts. Pour preuve lors du dîner d’accueil où ils ont rassemblé les tables pour en faire une grande et se sont mis autour ».

C’est donc cela le rêve que nourrit Christiane Keller, « Mme Noël «. Finalement, rien de sensationnel mais du concret, destiné à éviter les dérives pour rester dans le droit fil des débuts : que les Noëls d’Europe débouchent chaque fois sur un projet commun à tous les participants et non sur une simple rencontre pour faire la fête.


Christiane Keller s’adresse ą l’assistance
Christiane Keller s’adresse à l’assistance
3rd to 5th December 2018 in Riga
3rd to 5th December 2017 in Fátima
5th to 7th December 2018 in San Benedetto
2nd to 5th December 2015 in Diekirch

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG