Slider

Aysegul Yesildaglar, directrice de Docklands Academy LondonAysegul Yesildaglar, directrice de Docklands Academy London« C’était à la fois très facile et très compliqué… » Au four et au moulin. C’est ainsi que l’on pourrait définir Aysegul Yesildaglar , la directrice de Docklands Academy de Londres. Elle semble être partout à la fois, toujours disponible malgré tout. Lors de l’entretien au lounge de l’hôtel elle fut aussi concentrée que s’il s’agissait d’une interview de chef d’Etat. Bien qu’étant en pleins préparatifs de la soirée de gala de surcroit.

Elle explique : « oui nous sommes environ 600 participants cette année à Londres venant de 23 pays dont 19 pays en compétition. Nous avons bénéficié du soutien de dix coordonnateurs pour les dix compétitions ainsi que le staff des restaurants partenaires de Docklands Académy Londres.

L’organisation a été un vrai challenge pour nous. C’était à la fois facile et très compliqué. Mais nous avons essayé de rendre facile ce qui ne l’était pas. Outre les compétitions nous avons organisé six workshops et deux master classes. Pourquoi ? Parce que ces Rencontres ne doivent pas seulement générer des médailles, mais à la fin, des emplois ! Il est vrai que dans une capitale comme Londres, il n’a pas été facile d’organiser les déplacements compte tenu de l’éloignement du Redbridge Collège, des locaux de Docklands Academy et des six restaurants partenaires et sponsors.

Vous savez, j’ai été « head of EU coordination department » dans le passé avec un budget d’un million d’euros à gérer, donc tout cela ne me fait pas peur. Fondé en 2011 par Onder Sahan, j’ai rejoint Docklands Academy en septembre 2013 pour devenir directrice en août 2014.

Nous n’avons pas eu beaucoup de sponsors, si ce n’est les entreprises appartenant au groupe à savoir Hazev, Haz et Tas, où les repas du soir étaient servis. Quant au résultat final, nous verrons bien, mais j’ai confiance…

Ana Paula Pais, présidente de l’AEHT  Ana Paula Pais, présidente de l’AEHT « Il faut voir l’anglais comme la langue de communication… »

A une heure de la soirée de gala, Ana Paula Pais égale à elle-même a pris un peu de temps pour donner ses impressions sur les 29èmes Rencontres à Londres.

« Il paraît que les étudiants comme les professeurs sont très contents, malgré les questions de transports pas très faciles ici ». A propos de la question concernant l’éventuel changement du siège de l’AEHT, la présidente explique que « ce n’est pas d’actualité pour le moment et qu’il y aura en 2017 les élections des délégués nationaux suivies de celles du Bureau à Ostende du 12 au 18 novembre. On y verra plus clair » » Mais a-t-elle ajouté, la question s’était posée un moment il y a quelques mois où l’AEHT risquait de perdre (une partie de) la subvention du Luxembourg »

Autre question, à savoir celle de la langue puisque les statuts prévoient comme langues officielles l’anglais et le français. Cette dernière étant de moins en moins en usage à l’AEHT pour ne pas dire inexistante. Ana Paula indique que John Rees Smith était invité, mais n’a pas pu donner suite et que Natalia Komanicka qui lui avait succédé était décédée malheureusement. Mais dit-elle, il faut voir l’anglais comme une langue de communication.

Concernant le prix d’inscription par participant à Londres, Ana Paula Pais est bien consciente que celui-ci était cher, mais que l’objectif est d’arriver à en réduire le montant, surtout vis-à-vis des élèves. C’est peut-être en relation avec la perte d’un certain nombre d’écoles depuis quelques années. Toutefois, elle met l’accent sur le fait que l’AEHT compte plus de partenaires professionnels». Il faut poursuivre nos efforts via des réseaux nationaux bien organisés tels que la France, l’Italie, l’Espagne »

12th - 17th November 2018 in Leeuwarden
13th to 18th November 2017 - in Oostend
23rd to 28th October 2016 in London
5th to 10th October 2015 in Cervia

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG