Slider

Ana Paula Pais présidente

Ana Paula Pais présidenteAna Paula Pais présidente

Déjà vice-présidente depuis 2006 à Killarney, Ana Paula Pais a été élue présidente de l’AEHT pour quatre ans à bord du Costa lors des 26èmes Rencontres en 2013. Directrice de l’école d’hôtellerie et de tourisme de Coimbra au Portugal elle supervise en fait trois écoles de la même région. Avec une année de présidence derrière elle, que pense- t-elle de sa fonction et de son travail ?

« Etre présidente de l’AEHT est une opportunité unique et une grande responsabilité. C’est à moi de maintenir et faire grandir l’association et je le fais avec grand plaisir, avec l’aide de mes vice-présidents et de Nadine Schintgen bien sûr avec lesquels je m’organise. J’ai aussi l’aide précieuse de quelques professeurs de mon école de Coimbra.

Concernant l’AEHT, j’ai constaté la perte de certaines écoles qu’il faudra récupérer parce que les écoles sont évidemment la richesse de l’AEHT. Nous engageons une nouvelle stratégie avec la mise en place, pour moi et mes vice-présidents, d’une répartition des différents pays pour plus de proximité avec les délégués nationaux. Une réunion se tiendra en Espagne le 11 décembre prochain pour trouver la meilleure façon d’être proche des écoles.

L’autre sujet important est celui des concours. Je suis d’ailleurs heureuse qu’à Belgrade il y a eu peu de réclamations. Mais avec le maintien des onze coordinateurs pour les onze concours , cela sera désormais un gage de stabilité et d’efficacité.

Je me réjouis aussi de voir que dans de nombreux pays s’organisent des évènements, des concours sous l’égide de l’AEHT. Il y a là aussi un suivi. Je souhaite aussi développer lors des prochaines Rencontres des séminaires techniques à l’intention des professeurs et directeurs d’écoles. L’objectif est de les intéresser .Nous allons essayer des séminaires académiques, avec des experts dans tel ou tel domaine etc.

Avez-vous aussi des rencontres prévues avec le monde politique ?

Oui. C’est indispensable. Par exemple pour le maintien de la subvention du Luxembourg que je tiens à remercier et à saluer au passage. Cette subvention est très importante, vous vous en doutez. Et au niveau de la Commission européenne nous sommes à même de tisser des liens avec des personnes clés.

Après une année de mandat, êtes-vous satisfaite ?

Oh oui et pour plusieurs raisons. Je fais ce que je peux et visiblement, les gens ont l’air d’être contents. Le travail est collectif comme je vous le disais avec l’équipe à mes côtés. D’autre part, le support des entreprises est important. Nous avons déjà plusieurs entreprises partenaires mais ce n’est pas suffisant. Pour avoir plus de moyens il faut aussi plus de supports. Et puis il nous faut mieux communiquer. L’AEHT et L’AFLYHT, (Association Française des Lycées d’Hôtellerie et de Tourisme) vont échanger les informations et j’espère, travailler de concert. Je souhaite aussi promouvoir la qualité dans tout ce que l’AEHT entreprend ainsi qu’offrir des services nouveaux à nos écoles adhérentes.

Dernière question. Le Praesidium a proposé et l’assemblée générale a décidé que désormais les concours se tiendront exclusivement en anglais. Pourquoi ?

C’est très simple et l’idée flottait dans l’air depuis pas mal de temps. C’est par un souci de simplification pour tout le monde. Comme cela, tous les étudiants participants à une compétition intègreront cette donnée. Il n’y aura plus ces éternelles discussions qu’on a connues dans le passé et cela allègera d’autant le travail des jurys.

 

Slavoljub Vicic, directeur de l’école de Belgrade

Slavoljub Vicic, directeur de l’école de Belgrade Slavoljub Vicic, directeur de l’école de Belgrade

C’est avec l’aide de Mihaela Lazovic, professeur d’anglais et traductrice que l’interview a pu être réalisée, de plus par courriel. Le patron de l’école de Belgrade très occupé a cependant répondu aux questions posées par écrit. En voici l’essentiel.

Votre école a-t-elle eu des difficultés pour organiser ces Rencontres ? Notamment au niveau des transferts, de l’hôtellerie etc. ?

Bien sûr il y a toujours des petits problèmes mais nous avons fait en sorte de les régler dans les plus brefs délais. En tout cas, il n’y a eu aucun problème majeur. Les transferts ont eu lieu dans les meilleures conditions grâce aussi à l’aide de l’équipe du Crowne Plaza.

Combien de personnes de votre école ont participé au déroulement des Rencontres de Belgrade ? Professeurs, étudiants, autres ?

Une dizaine de professeurs et 35 étudiants ont été concernés d’une manière ou d’une autre dans l’organisation de l’événement. De surcroît, nous avons bénéficié de l’aide de plusieurs sponsors.

Durant l’événement et après, avez-vous noté des réactions positives ou négatives de la part des participants ?

Oui évidemment. Beaucoup de réactions positives et tout aussi évidemment, quelques réactions négatives. Mais c’est normal. Il y en a toujours.

Pensez vous que ces Rencontres ont été une excellente promotion pour Belgrade et par extension, pour la Serbie ?

Ah sûrement. Ça l’a été sur tous les plans.

Pourquoi n’a-t-il pas été possible de visiter votre établissement pour les personnes intéressées ?

Notre collège est en pleine restructuration c’est pourquoi nous avons jugé utile de ne pas organiser une visite pour cela.

Etes-vous satisfait du bilan financier des Rencontres de Belgrade ?

Vous savez, le bilan final n’est pas encore achevé. Nous le saurons lorsque ce sera fait !

En conclusion, comme directeur de l’école organisatrice, êtes-vous satisfait d’avoir pu et voulu organiser cet événement majeur ?

Absolument. Moi et toute l’équipe organisatrice sommes très satisfaits à l’issue de ces Rencontres.

 

Lydia Mladenovic , directrice de l’agence BTA

Lydia Mladenovic , directrice de l’agence BTALydia Mladenovic , directrice de l’agence BTA

A côté du stand d’informations non stop tenu par des étudiants de l’école de Belgrade s’est trouvé le stand de l’agence BTA « Belgrade Travel Agency » avec trois personnes dont Lydia Mladenovic.

Le travail d’organisation des excursions, des transferts et de l’hôtellerie avait été sous-traité par l’école de Belgrade à cette agence qui, ipso facto, a eu a s’occuper de plus de 600 personnes. Pas de quoi effrayer Lydia, sourire aux lèvres, qui en a vu d’autres depuis qu’elle est dans le business ! Elle rit franchement. « Des problèmes ? Bien sûr qu’il y a en a eu mais avec mes collègues nous avons pu y faire face. Ça fait longtemps que je suis dans la branche. Il est vrai que parfois, cela a été un peu chaud lorsqu’ arrivent de l’aéroport des dizaines de personnes fatiguées par le voyage qui chacune et chacun expose un ou des désideratas différents. Il y a des ajustements de dernière minute à trouver. Mais on gère ! « 
Et la revoilà à l’écoute de quelqu’un en mal de billets pour une soirée à l’opéra… !

 

 

Des jeunes ravis

Chaque année, les étudiants sont différents. Mais chaque année, même pas besoin de leur poser la question de savoir s’ils sont heureux d’être là. Leurs sourires le disent clairement. Juste avant une compétition, rencontre avec Anna Warash de l’école de Carinthie, Ylenia Bonicci de Sénigallia et Finbarr Collins de CAT Cork. Ils attendent leur tour d’une compétition et n’ont pas l’air inquiet ni fébrile. Mais ravis d’être à Belgrade, une belle expérience qui les marquera à vie.

Des jeunes ravisDes jeunes ravis

Mêmes impressions pour Lisa Wunder et Alina Pacher de la Kärntner Tourismusschule en Autriche. Cueillies juste avant la soirée de clôture et le dîner de gala. Elles aussi sont absolument enchantées de ces Rencontres qui pour elles, outre les concours, ont été l’occasion de rencontrer tant de jeunes de pays différents.

12th - 17th November 2018 in Leeuwarden
13th to 18th November 2017 - in Oostend
23rd to 28th October 2016 in London
5th to 10th October 2015 in Cervia

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG