Slider

Ilario Ierace, directeur de l'Institut Cornaro
" Globalement je suis content..."

On le voyait partout. Peu disert mais ayant l'oeil à tout. A quelques heures de la fin de sa mission d'organisateur des 20èmes Rencontres à Lido di Jesolo, il commence à voir le bout du tunnel. Directeur de l'Institut Elena Cornaro depuis cinq ans " j'ai fermé l'ancien et ouvert le nouveau" dit-il, Ilario Ierace souligne non sans fierté " c'est l'une des meilleures structures d'Italie".
Alors monsieur le Directeur, content?
"Oui.Fatigué mais content. Ma préoccupation majeure a été de ne pas décevoir les participants. C'est pourquoi à l'Institut j'ai eu une cinquantaine de responsables répartis dans une quinzaine de comités d'organisation. Et à l'extérieur, j'ai eu le soutien de l'Office du tourisme de Jesolo, du Département, du Comité régional du tourisme de la Région. J'ai travaillé sur un état prévisionnel et en juillet dernier, nous avions encore des possibilités. Beaucoup d'inscriptions sont arrivées à la dernière minute ce qui nous a posé quelques problèmes. Il faut savoir qu'à Jesolo, sur 400 hôtels 80 % sont déjà fermés. Et il fallait trouver des hôtels pas trop éloignés du palais du tourisme.
Globalement je suis content. Mais bien sûr, c'est aux participants de le dire. Il n'y a pas eu de gros problèmes mais évidemment, des petits soucis. Mes collaborateurs ont beaucoup travaillé et ces Rencontres ont été une expérience enrichissante pour tous. Tout le monde a été très motivé. Les excursions ont eu beaucoup de succès.
Je dois dire aussi que nous avons eu le soutien de beaucoup de sponsors dont certains très importants,notamment l'entreprise SIRMAN et les grandes entreprises de la région. Il est plus facile de récupérer des produits que de l'argent! En tout cas, je n'envisage pas de déficit. L'expérience reste et des équipements qui ont été achetés restent propriété de l'Institut. Et d'avoir organisé ces 20èmes Rencontres nous a permis aussi de faire connaitre encore mieux l'Institut...".

 

Louis Robert, président de l'AEHT
" Encourager les organisteurs à faire travailler les élèves..."

A nouveau président de l'AEHT depuis les 19èmes Rencontres de Killarney en Irlande l'an passé, Louis Robert directeur du lycée hôtelier de Diekirch au Luxembourg connait sur le bout des doigts les difficultés que peut rencontrer une école organisatrice.

"Dans l'ensemble, ça s'est bien passé je trouve. Ces Rencontres ont été bien organisées même si nous aurions pu avoir des repas un peu plus améliorés. Je suggère que pour les prochaines années, les organisateurs mettent plus l'accent sur la qualité des repas et la réduction autant que possible des déplacements parce que la distance entre les hôtels réduit d'autant les possibilités d'échanges. Il faudra aussi faire en sorte que tout le monde puisse participer aux grands moments des Rencontres.
 D'autre part, il faut utiliser beaucoup plus le savoir-faire des élèves au lieu d'externaliser les prestations, encourager les organisateurs à faire travailler les élèves. C'est un moment unique pour eux de mettre en pratique ce qu'ils apprennent. Il faudra aussi éviter de faire durer les cérémonies et utiliser au maximum les techniques actuelles afin de gagner du temps.
A propos des concours, il a fallu éliminer deux élèves qui ne répondaient pas aux critères.Pourquoi? Ils ne savaient absolument pas communiquer. Il est plus important de savoir parler et communiquer avec le ou les camarades partenaires au concours que de savoir travailler. C'est bien dommage pour ces deux jeunes. Mais je suis très content de l'application du règlement élaboré par la commission. Les concours se sont bien passés.

Mais moi  journaliste de l'AEHT  j'ai été refoulé sèchement, je n'ai pas pu prendre de photo officielle en cuisine à l'Institut...

Ah bon? Il faudra revoir cela avec la commission. Vous remettre un badge spécial et inclure cela dans les règlements. En tout cas, tout le monde se souviendra de Venise et l'année prochaine, nous fêterons les 20 ans de l'AEHT. C'est formidable,non???

QUELQUES POINTS DE VUE GLANES AU HASARD

Contrairement aux années précédentes, nous avons choisi de demander leur avis à des groupes, tout à fait au hasard des tables lors de la soirée de clôture. Voici quelques témoignages.

L'équipe de RIGA, Agita Ozolina, Ilze Locmane, Buris Dukaaskis sont heureuses de leur participation et ne cachent pas leur plaisir. Elles ont fait des rencontres intéressantes et comptent bien se retrouver l'an prochain à Kuressaare, cette fois en voisines

Riccardo Caristi, 17 ans ( pâtisserie) de l'école Antonello de Messine et Chiara Cucinotta 18 ans (cuisine) de l'école de Bari eux aussi sont heureux d'avoir participé aux concours. Et Riccardo encore plus puisqu'il a obtenu un prix!
DSCF1994-1
Lorenzo di Giacomo, 18 ans de Sénigallia et Désirée Sacchetti 17ans de Julia Nova ne disent pas autre chose...

DSCF1996 2DSCF1996 3
Comme leurs camarades de Zell am Ziller en Autriche,  Julia Schleifer 19 ans, Sylvia Krobl et Alexander Schuemberger 18 ans

Et l'équipe serbe Caki Lagos, Goran Kovaievic, Nicola Busic, Suljie Jadranka, Marko Tosic  a trusté les médailles ( trois en or, une en argent, une en bronze)! Cinq au total. Alors, pas besoin de traducteur. Leur joie faisait plaisir à voir.

12th - 17th November 2018 in Leeuwarden
13th to 18th November 2017 - in Oostend
23rd to 28th October 2016 in London
5th to 10th October 2015 in Cervia

Our Sponsors

 320px-Villeroy  Boch logo.svgCOGNAC EMBASSY-LOGOTYPE CMYKresized  Hosco Logo small       CesimBSG Logo 2015KjtqchkU      EU flag Erasmus vect POSLogo du gouvernement du Grand Duché de LuxembourgAHLEI Logo  Sharecenter STR LOGO

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG