Slider
La parole au nouveau président Louis ROBERT

DSC06210.JPGElu président de l’AEHT à Killarney après un premier mandat de trois ans entre 2000 et 2003, Louis Robert, directeur du Lycée Technique Hôtelier Alexis Heck de Diekirch au Luxembourg remplace Alfonso Benvenuto, président sortant. A son habitude directe, il ne fait pas mystère que son élection était déjà dans l’air un an auparavant.
« Oui, on me travaillait déjà depuis un an pour prendre la succession d’Alfonso. J’avais exercé un mandat de président de 2000 à 2003 (Berlin, Linz, San Remo) et j’ai été élu le 9 novembre à Killarney à l’unanimité et par acclamation par tous les membres du comité directeur.  Les vice-présidents ont par ailleurs tous été élus au premier tour ! Klaus Enengl devient vice-président avec les fonctions de trésorier.
Pour les trois années à venir , l’accent sera mis sur plusieurs points. Ne pas économiser sur les activités. Klaus Enengl, vice-président trésorier, est chargé de trouver des ressources nouvelles grâce à des partenariats de trois ans avec des entreprises dont il faudra « trouver la masse critique ». Ensuite, je souhaite arriver à mettre en place les paiements par virements électroniques pour éviter des recherches souvent fastidieuses. Et bien entendu, des frais supplémentaires.
D’autre part, chaque vice-président a des fonctions bien précises. Avec Boguslawa Pienkowska, je voudrais aussi étendre les placements ACCOR et trouver de nouvelles offres dans ce secteur. Pour ma part, je garde comme par le passé les évènements majeurs à savoir les Rencontres et les Noëls d’Europe. Alfonso  Benvenuto s’occupera de l’enseignement supérieur, Anna Paula Pais des séminaires et festivals et enfin, Neeme Rand de la communication et du site Internet, de la promotion de l’AEHT et du forum de discussion.
Outre cela, je souhaite créer un « conseil des sages » avec l’aide des anciens présidents et vice-présidents, consolider les finances et comme je l’ai dit trouver des financements nouveaux, adapter les guides pour l’organisation des manifestations et les règlements des concours. A ce propos, je tiens à saluer l’excellence du travail de la commission des concours. Enfin, développer l’enseignement supérieur au sein de l’AEHT. Il faut savoir que 90% des écoles de l’AEHT sont du niveau secondaire. Revoir les pays qui sont peu représentés actuellement et participent peu. Voilà les grandes lignes des trois années à venir. Et bien entendu, nous ferons le point lors de la prochaine réunion du comité directeur en février prochain en Italie…


Alfonso BENVENUTO
DSC06322.JPGElu à la tête de l’AEHT en 2003 à COPENHAGUE, Alfonso Benvenuto a achevé son mandat à Killarney et ne cache pas sa satisfaction d’avoir transmis le relais à Louis Robert. Il a en effet été handicapé dans l’exercice de son mandat par ce qu’il appelle une série de vicissitudes. Mais maintenant qu’il se « sent en vacances », il a fait un retour en arrière sur sa présidence. Tout en restant vice-président.

« Malgré mes problèmes, j’ai été heureux dans mon rôle de président et grâce au travail des vice-présidents, l’AEHT a pu avancer dans ses objectifs. Notamment pour redresser les finances de l’AEHT en réduisant notamment les frais de déplacement, en développant la communication télématique par exemple. L’arrivée de nouvelles écoles et l’entrée des professionnels ont également contribué à ce retour à l’équilibre.
Avec Louis Robert, mon successeur, l’AEHT  va connaître une nouvelle étape et j’en suis très heureux. Et de mon côté, je vais essayer de développer la représentation des écoles de l’enseignement supérieur, un volet peu représenté pour l’instant au sein de l’AEHT.
Ces trois années durant lesquelles j’ai été président ont été des occasions de rencontres privilégiées mais aussi de travail avec mes vice-présidents Louis Robert, Neeme Rand, Adolf Steindl, Michel Gaillot, Boguslawa Pienkowska, Nadine Schintgen secrétaire générale, Hans Russegger et Klaus Enengl trésoriers et bien entendu, John Rees-Smith notre traducteur-interprète. Ce fut une période très riche pour moi et j’en suis très heureux ».



Mary OWENS

DSC06386.JPG

Responsable de la branche éducation de “Failte Ireland”, cheville ouvrière de l’ensemble de l’organisation des 19èmes Rencontres de l’AEHT à Killarney, Mary Owens pourrait être comparée à une fée blonde, discrète, ayant l’œil à tout, attentive aux détails et soucieuse du résultat.

Lorsque peu avant la soirée de gala elle fut interrogée pour le passage obligé de l’interview, cela fut impossible. Elle avait encore mille choses à faire. C’est donc par téléphone que l’exercice eut lieu, une fois la pression reposant sur ses épaules apaisée.

D’emblée, Mary Owens s’est félicitée d’avoir à ses côtés son équipe stratégique, une dizaine de personnes qui ont donné leur meilleur d’elles-mêmes.  Pour réussir ces Rencontres. Et elle souligne que depuis la fin des Rencontres de Killarney, elle a reçu beaucoup de lettres enthousiastes de la part des participants la félicitant de l’énorme succès de ces Rencontres, aussi bien au niveau des concours que pour tout le reste. Elle ajoute «  les gens ont été très heureux de participer aux différentes activités prévues ». Les participants soulignèrent particulièrement la disposition et l’organisation des compétitions ainsi que leur accès à tous. Les délégations se montraient également enthousiastes des cérémonies d’ouverture et de clôture qui ont réussi à placer les étudiants au centre de l’événement.

Fàilte Ireland apprécie fortement ce feedback vu le temps investi et les efforts fournis pour atteindre les objectifs fixés par l’équipe d’organisation dirigée par la collègue de Mary, Anne Dearey.

Quant aux difficultés rencontrées, qui ne sont plus qu’un souvenir, Mary Owens en voit deux. D’une part le fait que beaucoup de participants n’avaient pas indiqué clairement, voire pas du toutes les informations concernant leur arrivée ce qui a généré des problèmes pour coordonner les navettes et les ramassages aux différents aéroports. D’autre part, les problèmes soulevés pour trouver des juges dans les différentes compétitions.

En ce qui concerne les comptes, un chapitre forcément très important, Mary éclate de rire. » Nous sommes entrain de faire le décompte qui sera achevé la semaine prochaine. Mais j’espère bien que nous arriverons à ne pas dépasser le budget prévu ».

Enfin, elle n’a pas caché sa joie d’avoir pu compter sur la présence de John O’ Donoghue, ministre du tourisme pour la remise des prix aux lauréats des différents concours. « Il a été très heureux de participer à cette remise de prix et il a pu constater la vitalité des élèves des écoles de l’AEHT » .

Et pour conclure, Mary Owens a dit avec force «  nous sommes très heureux et très honorés d’avoir pu organiser ces 19èmes Rencontres. Tout a été OK !… ».



Dominique MOUNIEN et Patrick CELESTE

DSC06266.JPGLa magie de l’AEHT…
Ils sont trois à avoir traversé l’Atlantique depuis la Guadeloupe pour rejoindre Killarney. Dominique Mounien, proviseure du Lycée Archipel en Guadeloupe accompagnée de Patrick Céleste, professeur de service. Avec eux, un étudiant, Rémy Diakok, inscrit en catégorie « service ».
Pour être enthousiastes, ils le sont. Leur établissement, ouvert en 2003, compte 471 élèves et dans cette île des Caraïbes, département français, le tourisme est un atout majeur. Dominique Mounien ne s’en cache pas : en cinq ans, l’opinion de la population a changé par rapport au tourisme. C’est une chance de développement. Et sans l’AEHT, nous n’aurions pas rencontré nos partenaires du projet COMENIUS avec Malte, l’Italie, la Finlande. D’autre part, nous avons des contacts avec la Turquie et le Luxembourg… C’est la magie de l’AEHT ! Parce que le projet d’établissement est bien d’internationaliser les relations avec l’aide de la Région et du Rectorat. Nous sommes ravis d’être là et nous reviendrons !


Fabrice OSTY

DSC06267.JPG20 ans, un look de jeune premier, en seconde année de BTS option B & B, arts de la table et génie culinaire au Lycée de Saint Chély d’Apcher, Fabrice Osty ne savait pas encore au moment de l’interview qu’il avait remporté le premier prix du concours dans sa catégorie avec sa partenaire estonienne.
« C’est la première fois que je participe à un tel concours et c’est une expérience fantastique. Echange de connaissances, de culture. Bien sûr il y a un classement mais même si je ne gagne rien, cela ne fait rien. Nous avons associé nos connaissances... ».




Regina WASNER

DSC06325.JPGA 18 ans, Regina Wasner avoue être la première fois dans une telle ambiance européenne. Elève en management à l’école hôtelière de Bad Ischl, elle a concouru dans cette catégorie. « J’ai trouvé l’atmosphère superbe, l’ambiance également et cela m’a permis d’échanger beaucoup avec mes camarades. Notamment sur le mode de fonctionnement des différentes écoles dans différents pays. C’est vraiment formidable de vivre cela dans une ambiance aussi «  chouette ! ».





Marcello VAILETTI

DSC06319.JPGA 18 ans ce jeune italien de l’IPSSAR Arma di Taggia a concouru en cuisine avec un suédois. Il est heureux. Cela s’est bien passé et c’est la première fois de sa vie qu’il participe à un tel concours et à un tel niveau. « C’était fantastique » dit-il dans un français hésitant. Et il repart de Killarney avec en tête une formidable masse de souvenirs.






Malin ORB

DSC06327.JPGLa jeune fille, 17 ans, venue du Ullvigymnasiet Köping en Suède a concouru dans la catégorie service avec un partenaire turc. Elle avoue «  que c’était un peu difficile de communiquer avec lui. C’était la première fois que j’ai été dans une telle compétition. Mais c’est formidable. It’s great ! ».







Gaelle SUNDELIN

DSC06341.JPGAu concours du service en salle, Gaelle Sundelin, 23 ans était avec un partenaire slovène. Elle fait partie de l’école de Aaland en Finlande et, déjà bien installée dans la vie, ne tarit pas d’éloges sur ces Rencontres. «  C’est la première fois que je participe à une telle manifestation, l’organisation est excellente sur un plan général et les concours de même. C’est simple, je n’ai pas envie de rentrer » . Elle éclate de rire, approuvée par son professeur Gunilla Forss. Gaelle non plus ne savait pas, au moment de l’interview, qu’elle avait remporté une médaille d’or avec sa partenaire.
12th - 17th November 2018 in Leeuwarden
13th to 18th November 2017 - in Oostend
23rd to 28th October 2016 in London
5th to 10th October 2015 in Cervia

Our Sponsors

AEHT Contact

AEHT General Secretary
Nadine Schintgen
Find Us from Facebook
AEHT Head Office
PO Box 71 L-9201
Diekirch
LUXEMBOURG